AS PLUS LOIN : site officiel du club de foot de PARIS 20EME ARRONDISSEMENT - footeo

AS PLUS LOIN B FOOT A 11 - 12 DERNIERES MINUTES CRUELLES

12 décembre 2015 - 21:03

12 dernières minutes cruelles 

But : Eddy (10ème)

Groupe convoqué : Oualid, Stéfane, Mohamed, François, Taïeb, Mourad, Saïd, Serge, Nourou, Sofiane, Eddy, Rudy, Ali, Luther et Adam.

Pour son quatrième et maintenant dernier match de la coupe Delaune 2016, l’AS PLUS LOIN B n’aura pas réussi à atteindre son objectif dans la compétition. Cette année, elle ne se déplacera pas encore pour la première fois de son histoire en province dans le cadre de la plus prestigieuse compétition nationale de football FSGT. Elle ne fera donc pas partie des 64 meilleures équipes françaises de FSGT qui auront le privilège de poursuivre l’aventure de la coupe Delaune. Pourtant ce matin et en considérant objectivement la prestation offerte par les joueurs de la Porte-de-Bagnolet, l’AS PLUS LOIN B avait largement l’opportunité d’y parvenir contre une équipe de l’ASC BNP PARIBAS à leur portée. Mais, les Bagnoltais-de-la-Porte n’ont pas su gérer le dernier quart d’heure de ce match de « coupe ». On espère que cette défaite ne laissera pas trop de stigmates et que les joueurs tireront les leçons de cette défaite cruelle en réalisant un beau parcours en Coupe Régionale IDF J.MAURIZE. Après leur victoire 0-2 contre le RC PANTIN (93), il n’y aura donc que l‘AS PLUS LOIN A pour représenter fièrement le 20ème et Paris dans cette compétition nationale. Pour ce déplacement sur le magnifique synthétique de Rueil-Malmaison (92), THE SPECIAL TWO et JR pouvaient compter sur un groupe de 16 joueurs.      

 

Une première mi-temps qui laissera de nombreux regrets à l’ensemble de l’équipe   

Blessé en raison d’un foot en salle hier, ADAM, notre meilleur buteur, ne figure malheureusement pas dans la composition de départ. Pour palier à ce manquement, EDDY et NOUROU sont associés en attaque. Au milieu, MOURAD, SOFIANE, SERGE et FRANCOIS prennent vite l’ascendant sur leurs hôtes en gagnant de nombreux duels et en jouant simplement. Derrière, SAID, TAIEB, RUDY et SALEM sont impériaux en utilisant toute la largeur du terrain pour relancer et en alternant entre passes courtes et jeu long. Devant cette motivation et cette envie, les joueurs de l’ASC BNP PARIBAS sont dépassés. Les Bagnoltais-de-la-porte font donc circuler le ballon bien et vite.

Après une première action très dangereuse ponctuée par un cafouillage sur la ligne de but du gardien de l’ASC BNP PARIBAS, l’AS PLUS LOIN B ouvre le score par l’intermédiaire d’EDDY. Sur un bon travail de SALEM qui se ponctue par un bon centre, FRANCOIS au premier poteau est trop court de la tête pour reprendre le ballon, mais EDDY en embuscade au deuxième poteau s’y prend en deux fois pour marquer d’un plat du pied, après une tête repoussée par le gardien.  0-1 à la 10ème minute de jeu. Sentant que les joueurs locaux ne sont pas entrés dans ce match de « coupe », l’AS PLUS LOIN B continue son pressing en récupérant assez facilement le ballon.

Ainsi et dans ce contexte favorable, les occasions se multiplient, voir s’enchaînent, tant la domination des parisiens est visible sur le terrain. Les joueurs font preuve de combativité et de solidarité. Pour ne lister que celles-là car il est dur d’être exhaustif, rappelons simplement la barre transversale sur la frappe de RUDY, les bons centres en retrait d’EDDY, de FRANCOIS et de SALEM qui n’auront  malheureusement pas trouvé preneur ou alors les nombreuse frappes faites trop souvent dans la précipitation (MOURAD, NOUROU, SERGE,…). A la 35ème minute de jeu, MOURAD est remplacé par MOHAMED. 0-1 à la mi-temps pour PLUS LOIN B. L’ASC BNP PARIBAS échappe donc à un score qui aurait dû être bien plus lourd à la mi-temps, tant il y aura eu d’occasions parisiennes manquées, mal-négociées ou sans réussite.                           

  

 Une seconde mi-temps à l’issue fatale     

Après un discours juste et réaliste de JR mettant en avant le manque de finition des attaquants, les joueurs sont tous conscients d’être en mesure de devoir se mettre à l’abri pour éviter une cruelle désillusion. Très en vue ce matin et après son premier but sous les couleurs de l’association PLUS LOIN, EDDY est remplacé par ADAM à la mi-temps. Dès l’engagement, les joueurs de la Porte-de-Bagnolet reprennent possession du cuir et continuent outrageusement leur domination. Après 10 minutes de jeu et pour une main d’un défenseur adverse dans sa propre surface de réparation, un pénalty est sifflé en faveur de PLUS LOIN B par un des deux arbitres, avant d’être déjugé par son compère pour une « pseudo-faute » de NOUROU…Dommage ! Après encore quelques actions sans réussites, FRANCOIS et SOFIANE sont respectivement remplacés par ABDEL et par STEFANE pour les 20 dernières minutes de jeu.

Dans cette fin de match, l’ASC BNP PARIBAS va se relancer en obtenant un pénalty. Sur une mauvaise passe de STEFANE dans l’axe, SERGE perd le ballon et l’attaquant profite de plusieurs contres favorables pour éliminer OUALID et se retrouver devant les buts sans gardien dans un angle fermé. Il tire et TAIEB ne peut que mettre la main pour empêcher le ballon de franchir la ligne. Pénalty à 12 minutes de la fin. OUALID réalise l’arrêt, mais il repousse le ballon dans les pieds de l’attaquant de l’ASC BNP PARIBAS. Ce dernier frappe sur le poteau et après un cafouillage, il reprend une nouvelle fois le ballon qui franchit au ralenti la ligne de but. 1-1 à la 78ème minute de jeu. Vexés, les parisiens partent immédiatement à l’assaut en multipliant les tentatives individuelles sans réellement jouer collectivement. La défense adverse continue de mettre en échec les tentatives des Bagnoltais-de-la-Porte. Et à la 88ème minute, SERGE perd un nouveau ballon au milieu de terrain et les attaquants de l’ASC profitent de l’aubaine pour jouer le contre à fond. A trois contre deux, RUDY et TAIEB ne peuvent empêcher l’attaquant de finir l’action d’un plat du pied. Quelques minutes après, les arbitres sifflent la fin du match au dénouement cruel. Score final : 2-1  pour l’ASC BNP PARIBAS qui se qualifie pour les 32ème de finale de la coupe Auguste Delaune !            

 Il y a donc des défaites très difficiles à digérer et celle de ce matin contre l’ASC BNP PARIBAS en fait grandement partie. J’aurai aimé écrire que nous avons été particulièrement mauvais ce matin, mais c’est bien le contraire qui s’est passé, notamment en première mi-temps. Il faut le reconnaître, nous avons été très bons et largement supérieurs à l’ASC BNP PARIBAS. C’est donc à l’évidence cette frustration et cette déception qui expliquent les tensions à chaud d’après-match dans le vestiaire entre le coach emblématique de la B et le vétéran. Laissons donc passer quelques jours pour digérer cette défaite et relever très rapidement tous ensembles la tête en n’abandonnant pas le navire PLUS LOIN B, même dans la tempête d’un match de « coupe »…Toutefois, il ne faut pas s’inquiéter. Comme depuis 1999, il devrait y en avoir encore beaucoup d’autres pour les prochaines années, mais pour les plus anciens sûrement un peu moins…  

Retenons que l’AS PLUS LOIN B a manqué de réalisme pour se mettre rapidement et définitivement à l’abri dans ce match plus qu’accessible. Retenons donc que l’AS PLUS LOIN B ne vivra pas encore pour cette année un premier déplacement en province pour cette prestigieuse compétition. C’est dommage, car au vue de la physionomie du match nous pouvons malheureusement nourrir beaucoup de regrets.  

Commentaires