AS PLUS LOIN : site officiel du club de foot de PARIS 20EME ARRONDISSEMENT - footeo

AS PLUS LOIN B FOOT A 11: L'ESSENTIEL

13 février 2016 - 15:15

Buts : Adam (25ème) et Rudy (35ème)

Groupe convoqué : Eddy, François, Taïeb, Mourad, Jacky, Stéfane, Sofiane, Rudy, Ali, Salem, Abdel, Nourou, Mohamed et Adam.

C’est officiel et pour la première fois depuis sa création en 2007, l’AS PLUS LOIN B enchaîne une cinquième victoire consécutive en FSGT toutes compétitions confondues. Sous une pluie constante et dans le froid, les Bagnoltais-de-la-Porte sont allés s’imposer ce matin dans les Yvelines sur le terrain de l’AS CHEMINIOTS DE CONFLANS (78), actuellement lanterne rouge du niveau B. Les parisiens devaient éviter de tomber dans le piège « des matchs gagnés d’avance face à un mal classé » en conservant leurs valeurs : le respect, la solidarité, l’envie et le plaisir. Malgré le fait de savoir qu’à présent l’AS PLUS LOIN B est attendue par toutes les équipes de son championnat depuis qu’elle s’est emparée seule du fauteuil de leader, il reste aux Bagnoltais-de-la Porte à prouver sur le terrain qu’ils sont capables d’aller au bout de leurs ambitions. Et pour ça, seul le résultat compte, malgré la manière.

 

Une première mi-temps où l’essentiel a été fait   

Le coup d’envoi est donné sous une pluie froide. Dès l’engagement, les Bagnoltais-de-la-Porte tentent de prendre les commandes du ballon. Toutefois, les déchets techniques restent trop nombreux et les transmissions manquent de précision. Le match est donc assez équilibré, avec une équipe de l’AS CHEMINOTS DE CONFLANS en place défensivement. Il faudra donc attendre une bonne passe en profondeur de MOURAD en direction d’ADAM, pour voir notre meilleur buteur ouvrir le score d’un plat du pied droit plein de justesse. 0-1 pour l’AS PLUS LOIN B à la 25ème minute de jeu. Après cette ouverture du score, les joueurs locaux vont réagir en se créant quelques occasions très franches qui seront sauvées in-extremis par OUALID, mais également par TAIEB sur sa ligne. Tout près d’égaliser, l’AS CHEMINOTS CONFLANS va finalement céder une seconde fois sur un coup franc très lointain de RUDY. En effet, le capitaine de l’AS PLUS LOIN B tente sa chance de pratiquement du milieu de terrain. En raison du vent, le gardien est surpris par la trajectoire du ballon et se manque totalement. 0-2 à la 35ème minute de jeu et à la mi-temps.  

Une seconde mi-temps « catastrophique » ou « inefficace »     

A la mi-temps, LUTHER et SAMBA procèdent à quelques changements. La physionomie du match change légèrement, car l’AS CHEMINOTS DE CONFLANS ne se montrent plus vraiment dangereux dans le jeu. C’est sur coups de pied arrêtés que les joueurs locaux auront quelques sensations… A part ça, c’est bien l’AS PLUS LOIN B qui monopolise la balle en essayant de construire, peut-être trop parfois. En manquant de détermination dans la dernière passe ou dans le dernier geste, les Bagnoltais-de-la-Porte n’aggraveront pas plus le score. Pourtant et au cours de ce second acte, ils auront eu à de multiples reprises les occasions pour creuser davantage l’écart. Ainsi, rappelons le face à face de NOUROU manqué, le pénalty de JACKY largement au-dessus (certaines mauvaises langues ont même signalé qu’il avait tiré au dessus du filet de protection, ce qui est assez dur à faire), la frappe ou plutôt la « passe » de CANER au gardien,… Bref, trop d’imprécisions dans la finition. Malgré donc une nette domination des Parisiens du 20ème, plus rien de sera marqué dans ce match. Score final : 0-2 pour l’AS PLUS LOIN B !

 

Retenons que OUALID a une nouvelle fois été décisif au bon moment, que CANER est capable de faire deux sombreros d’affilé, qu’ADAM continue à affoler les statistiques et que l’AS PLUS LOIN B signe dans un match difficile une quatrième victoire consécutive en championnat. Retenons qu’à présent, les Bagnoltais-de-la-Porte du niveau B doivent également apprendre à gagner sans forcément avoir bien joué. Car en championnat, seuls les trois points de la victoire comptent, même si dans le jeu tout n’est pas parfait….

 

 

Commentaires