AS PLUS LOIN : site officiel du club de foot de PARIS 20EME ARRONDISSEMENT - footeo

AS PLUS LOIN A FOOT A 7: À UN MATCH D'UNE FINALE

31 mars 2016 - 11:11

Au terme d'un match maîtrisé, Plus Loin se qualifie pour le dernier carré en sortant un solide concurrent pour le titre, CS de la Plaine 2.

 

En ce mercredi soir humide, Plus Loin semble être dans de bonne disposition pour réaliser un grand match. Il faut dire que les joueurs du Dictaturk Caner ont bien pu se reposer ces dernières semaines (ndlr : forfait de Frih Deh Bi Dehu et match reporté contre Cachaca). Et malgré l'absence de dernière minute d'Abdallah, l'atmosphère tranquille et sereine fait que l'équipe ne semble pas plus inquiète que cela.

 

DE BONNES VIBRATIONS

 

Même l'échauffement se fait en temps et en heure! Et ça se sent dès le coup d'envoi ! Momo est le premier à mettre un stop, suivi peu après par Alan. Plus Loin est discipliné et maître du ballon. Si Issam est le premier à se montrer dangereux, c'est Momo qui ouvre la latte d'une frappe qui surprend le gardien et ses pairs! En effet, Momo n'est pas du genre à frapper en puissance et pourtant…

 

Cela a le mérite de lancer le match. Le CS de la Plaine sort plus et sont dangereux sur certaines frappes de loin. Thomas veille au grain, même si on sent qu'il va avoir des problèmes à capter les ballons. Plus Loin continue de jouer et Issam est récompensé par son 1er but!

Le match s'emballe peu après, quand Momo tente de passer devant l'attaquant. Cela se transforme en prise de judo totalement involontaire et en blessure pour ce dernier. S'en suit une longue discussion sur le fameux « penalty - pas penalty » en foot à 7.
Plus Loin cède et le CS de la Plaine 2 transforme le penalty. Si Caner bougonne sur la touche, les joueurs  semblent s'en foutre! Faut dire que tout le monde se met en valeur : Alan est saignant, Saïd est percutant et Momo est violent !! Au milieu, Cédric et Aymen s’accordent parfaitement et alternent jeu rapide – conservation à merveille. En attaque, Issam est un pistolero efficace ! Pour preuve, il rajoutera deux buts à son compteur.

 

LAHCEN ENTRE EN SCÈNE

 

4-1 à la mi-temps. Caner, pour une fois, n’a rien à reprocher à ses joueurs. Il fait entrer Lahcen et Mourad pour la seconde période. Ce dernier se met en évidence de suite, en envoyant une énorme frappe du droit sur la barre ! Peu après, Cédric percute et s’essaye lui aussi de son mauvais pied. Sauf l’international FSGT frappe au milieu du but et que le gardien s’écarte !


Ce but lance une deuxième période que l’on pourra qualifier de folle ! Le CS de la Plaine joue son va-tout, mais se heurte à une défense solide ! Pourtant, Thomas essaiera tant bien que mal de les faire marquer : Déjà en première période, un contrôle raté fait frissonner tout Plus Loin, puisque le cuir mourra sur le poteau. Dans la continuité, Issam marquera ! Et en seconde, ses bêtises restent, toutes ou presque, impunies ! Entre les passes à l’adversaire et les fautes de mains, Thomas ne sera responsable, finalement, que du deuxième but encaissé, grâce à une prise de balle savonnette !

Outre Thomas, c’est Lahcen l’homme de la deuxième mi-temps : entré comme latéral, il passe rapidement attaquant et en fait voir de toutes les couleurs aux défenseurs de CS de la Plaine 2. Percutant, technique, buteur efficace et passeur altruiste, Lahcen montre qu’il est en train de franchir un cap !

Plus Loin continue donc son festival offensif. Outre le doublé de Lahcen, Cédric marque avant céder sa place à Ali. Peu après, c’est Alan, sur une offrande de Lahcen, encore lui, qui sera récompensé de son match plein !
 
Le score aurait pu être plus ample si Mourad ou Ali, qui se sont retrouvés en position de frappe, tentait leur chance sans hésiter. Du coup, c’est le CS de la Plaine qui marquera le dernier but ! 9-3, score final !

 

Plus Loin se qualifie donc pour les demi-finales et avec la manière.  Deux ans après ce magnifique match contre le Barça où Plus Loin avait perdu par manque d’efficacité. Au vu du match d’hier soir, Plus Loin a retenu la leçon et peut rêver d’une finale…

Commentaires